0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Les gîtes touristiques en Touraine ont un charme fou !

by Tribune
Catégories: économie slider
TOURISME Le coup d'envoi de la saison touristique est donné. Déjà, les gîtes ruraux affichent un beau tableau de chasse avec un taux d'occupation touristique qui n'avait pas été enr...

TOURISME Le coup d'envoi de la saison touristique est donné. Déjà, les gîtes ruraux affichent un beau tableau de chasse avec un taux d'occupation touristique qui n'avait pas été enregistré depuis 1989 ! Malgré tout, il ne faut pas se reposer sur ses épis. Quelques points noirs subsistent sur ce beau visage ligérien : l'insolite et tourisme durable.

La saison touristique en Touraine affiche une mine prometteuse : sur ces 15 dernières années, la fréquentation des hébergements touristiques Gîtes de France de Touraine n'a jamais été aussi bonne qu'en ce début 2013 : + 8,1% entre février 2012 et février dernier. À noter que ces hébergements recensent sur la plate-forme internet de réservations, 89% des locations du département (760 gîtes et chambres d'hôtes). «Ce bon chiffre, nous le devons en grande partie aux aménagements du tramway et de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux qui génèrent des demandes de logements meublés pour du tourisme d'affaires (cadres, ouvriers...)», développe Fabienne Houdayer, directrice des Gîtes de France de Touraine. Le tourisme d'affaires a permis l'occupation des gîtes en période creuse et de draguer au passage de la clientèle étrangère (+163% de clients étrangers entre février 2012 et février 2013) ! 

Une bonne nouvelle qui vient donner un peu d'éclat au sombre constat de l'Observatoire de l'économie et des territoires de Touraine qui précise dans sa dernière Écoscopie qu'«une large majorité des indicateurs de l’activité touristique sont orientés à la baisse entre 2012 et 2013». La pluie n'aidant pas la Touraine à maintenir son minois en l'air, enorgueilli par ses châteaux, musées et par la célèbre Loire à vélo. Déjà en 2012, «les entrées dans les sites de visite – sauf pour les musées - et les flux sur le circuit Loire à vélo enregistraient des baisses allant jusqu’à 5%», poursuit l'OE2T.

Derrière cette vue étriquée – aussi magnifique soit-elle -, le tourisme local doit donc faire valoir d'autres «atouts charme». Un fait sur lequel bûche actuellement l'Agence Départementale du Tourisme de Touraine, créée en février dernier. Mais aussi Baptiste, Pierre et Tristan Guyot. Ces trois frères tourangeaux âgés entre 25 et 28 ans, tous trois diplômés en commerce, ont fondé l'entreprise Giteo.com, un site 100% made in Touraine de réservations de gîtes sur internet. «Nous recensons en France près de 5.000 propriétaires. En 2012, nous avons multiplié par deux le nombre d'annonces déposées sur le site», se réjouit Tristan l'un des fondateurs de Giteo.com, site récemment traduit en quatre langues dans le but d'attirer la clientèle étrangère. Une cinquantaine de gîtes tourangeaux s'y sont inscrits, «mais ce n'est pas dans le département qu'il y en a le plus», regrette Tristan qui compare l'Indre-et-Loire à l'attrait de la Bretagne ou encore du Languedoc-Roussillon. «Nous recherchons actuellement des partenaires locaux pour développer le tourisme local, car même si nous travaillons sur la France entière, nous sommes attachés au tourisme dans notre région». Petit clin d'oeil au passage...

Plus rares encore en Touraine, les locations insolites (roulottes, yourtes...) pourtant de plus en plus prisées par les touristes. Une aubaine pour Bruno Clément, propriétaire depuis une vingtaine d'années de cinq chambres d'hôtes au Château du Vau à Ballan-Miré : il a aménagé l'an dernier dans le parc de la propriété deux cabanes suspendues à des arbres à 5 et 10 m, tels des «nids douillets comme l'auraient fait des oiseaux», réservées au relâchement des touristes amoureux (sans leurs oisillons !). «Autant pour les chambres d'hôtes, l'Indre-et-Loire a été un département précurseur, autant pour les logements insolites, nous sommes un peu à la traîne !», indique Bruno Clément.

Ce qui fait l'attrait du territoire, ce sont surtout ses dessous : le troglo ! Alain Sarrazin, propriétaire de Troglododo à Azay-sur-Cher, comprenant cinq chambres d'hôtes, dont quatre troglodytiques, enregistre déjà un taux d'occupation de 60% pour les trois derniers mois. «L'année est prometteuse». Ce concept de «maison close» marche tellement bien que Alain prévoit l'ouverture d'un hôtel troglodytique en avril 2014. «Les travaux commenceront à l'automne. Il comprendra 14 chambres dont 8 troglo, une salle bien-être et une chambre spécialement adaptée aux personnes handicapées, également troglodytiques». Montant de l'ambition : 800.000 € dont 25% de subventions (Région, Département, Feder) obtenues en partie grâce au caractère écologique du projet.

La tendance écolo séduit aussi de plus en plus les touristes. L'Union Nationale des Associations de Tourisme de la région l'a bien compris et a créé un site dédié au tourisme durable. «Il a été conçu pour accompagner nos adhérents dans leurs démarches de développement durable», explique Charlotte Bouland, déléguée régionale de l'UNAT. Ce site contient des informations sur les labels, les démarches et des témoignages comme celui du directeur du village vacances La Saulaie à Chédigny, l'un des premiers sites de la région à avoir obtenu le label Iso 14.001. «La nouvelle stratégie de tourisme durable en région est très incitative. Mais il y a beaucoup de travail», conclut Charlotte Bouland.

Somme toute, la Touraine a encore des efforts à faire si elle veut mettre plus de touristes dans ses lits !

Partager cette page sur facebook Partager cette page sur twitter